Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 06:30

tatanick a donné une "leçon" au petit de madame F à savoir "il ne faut jamais poser de question quand on ne sait pas si on va aimer la réponse".

 

unicks va chez madame F pour aller au cours de sport et madame F incite son fiston à poser une question à tatanick.

 

"tatanick, pourquoi tu ne veux pas d'enfants?" bon sang, mais d'où lui vient cette question??? rappelons qu'il a 3 ans le machin quand même.

 

"parce que je ne les aime pas" que je lui réponds.

 

"pourquoi tu ne les aimes pas?"

 

sentant que ça risquait de partir dans une série de "pourquoi" (ah ben ça c'est une des raisons aussi tiens, ça pose tout le temps des questions et ça me renvoie à mon inculterie), unicks réfléchit quand même un peu et puis répond "parce que c'est trop petit".

 

le pauvre est resté sans voix...

 

pour ne pas le traumatiser à vie quand même, madame F a précisé que tatanick l'aimait quand même...mais ouiiiii que je l'aime quand même son gamin, c'est la "famille", c'est pas pareil qu'un enfant inconnu...

 

Partager cet article

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 10:30

unicks n'a pas été réellement taguée mais elle reprend le tag lu chez dark gally (encore elle) et va vous dévoiler 10 anecdotes sur son enfance:

 

anecdote n°1: unicks avait peur du noir et il était hors de question de laisser dépasser un pied ou une main de la couette de peur qu'un monstre ne l'attrape. je vous raconte pas la galère en été. aujourd'hui encore, j'ai du mal à dormir découverte, il me faut un drap même par temps de canicule. et l'obscurité, j'aime toujours pas trop ça. le comble pour une chauve-souris, n'est-ce pas?

 

anecdote n°2: unicks était une scarificateuse (je sais ce mot n'existe pas) en culotte courte. en effet, elle aimait porter des pansements aux doigts mais un pansement sans blessure en dessous ça ne sert à rien donc elle prenait son canif ou la lame d'un taille-crayon et se coupait. il faut dire que soeur grande faisant des études sportives était sujette aux blessures diverses et variées et unicks désirait attirer l'attention sur elle (psychologie de comptoir bonjour).

 

anecdote n°3: unicks vivait dans un monde imaginaire dans lequel elle avait 10 ans de plus, un mari et un tas de potes. évidemment elle était la "louve dominante de la meute".

 

anecdote n°4: en vacances, unicks jouait au rami avec ses parents et soeur grande. à un moment elle a sorti à son père "et mon cul tu l'as vu!" (il y avait sûrement une raison, je ne me souviens plus vraiment en détails). je vous raconte pas le fou-rire qui a suivi parce qu'évidemment, à 10-12 ans, c'est pas vraiment une façon de parler, surtout pas à son père.

 

anecdote n°5: unicks a griffé tous les 33 tours d'abba que nous avions à la maison. pourquoi eux et pas les autres? aucune idée.

 

anecdote n°6: à 13 ans, unicks s'est changée derrière un buisson avant d'aller à l'école parce que maman d'unicks (qui choisissait pour elle les vêtements qu'elle allait mettre le lendemain) lui avait choisi une robe turquoise avec des fleurs de toutes les couleurs alors qu'il était de bon ton de s'habiller en short et t-shirt.

 

anecdote n°7: lors d'une journée chez les lutins (la catégorie 8-12 ans des guides catholiques de belgique), unicks s'est cogné la tête contre un chambranle de porte. étant super timide, elle n'a pas osé dire à ses chefs qu'elle saignait. du coup, elle a porté son bonnet toute la journée et ce n'est qu'en rentrant chez elle que maman d'unicks a découvert le sang séché dans les cheveux d'unicks.

 

anecdote n°8: naïvement, unicks a cru que si elle mettait du sel dans son verre en plus d'en mettre dans le verre de soeur grande, maman d'unicks ne devinerait pas que c'était elle qui l'avait mis. évidemment, son stratagème n'a pas fonctionné et c'est la seule fois qu'elle a été envoyée dans sa chambre sans manger.

 

anecdote n°9: quand ses parents la mettaient au lit, unicks attendait d'entendre la porte du couloir se fermer pour allumer sa lampe de chevet pour lire. elle pensait faire sa rebelle mais en fait ses parents étaient parfaitement au courant.

 

anecdote n°10: son grand bonheur en été, quand elle avait 20 francs (belges, soit 50 centimes d'euro), pièce qui entrait en sa possession légalement ou non, était d'acheter un grand mister freeze au coca au petit magasin à côté de son école et de le faire durer tout le trajet de retour vers la maison.

 

hé bien, je pensais que ce serait difficile de trouver 10 anecdotes mais finalement non, ce fut super simple et super marrant à faire.

 

reprends qui veut!

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris parle d'elle
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 06:30

j'ai un aveu à vous faire: depuis que je suis rentrée du ski, madame F et unicks n'ont plus été au sport... il y a d'abord eu la semaine du retour durant laquelle je voulais me reposer et ça tombait bien parce que madame F était occupée aussi. ensuite, monsieur et madame F ont fait des travaux dans leur maison donc leurs soirées étaient faites de peinture, de ponçage, etc... ensuite, il y a eu un rendez-vous ceci, une conférence cela. dur la vie de femme d'affaire pour madame F. donc pendant 1 mois j'ai pris du gras (nan, je rigole, j'ai pas à me plaindre). heureusement lundi nous avons été au cours, ouf!

 

et si j'ai manqué tant de cours, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même car il me suffirait de faire un effort pour pouvoir y aller toute seule. en effet, le géant n'est pas contre me prêter sa voiture pour que j'y aille toute seule. sauf que...

 

j'ai passé le permis à 18 ans et je n'ai plus jamais conduit depuis le jour où j'ai réussi le fameux examen de conduite.

 

quand j'étais à bruxelles, je n'avais pas besoin de voiture, les transports en commun étaient mes amis et j'allais à pieds au boulot.

 

depuis que je vis à mons, je suis dépendante des conducteurs si je veux aller plus loin que les limites de la ville.

 

je déteste être dépendante mais à la fois j'ai une trouille inexpliquée dès que je pense à reprendre le volant. je n'ai pas eu d'accident pendant les cours, le moniteur me disait même que je me débrouillais bien mais rien qu'à l'idée de reprendre la route aujourd'hui j'ai peur. peut-être parce que je me rends mieux compte des risques.

 

quoi qu'il en soit, je suis persuadée (enfin presque) qu'il me suffirait d'une fois pour reprendre confiance.

 

il faut que j'arrive à me donner un coup de pied au cul et à dire au géant "tape-moi sur un parking et je vais conduire" ("et casse-toi pendant un moment parce que j'ai pas envie que tu me regardes").

 

peut-être que le fait de vous en parler va me faire avoir la motivation pour le faire.

 

quoi qu'il en soit, ce ne sera pas avant le 1er mai parce qu'il faut que le parking soit vide donc que ce soit un dimanche et les 2 dimanches qui viennent nous avons déjà des projets donc voilà. d'ici à ce que je donne les résultats du concours j'aurai peut-être repris le volant.

 

mais je ne vous promets rien...

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris se révèle
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 10:30

regardez sur la droite, z'avez vu le petit fish? c'est la bannière officielle du club des morues dont je fais partie depuis la semaine dernière. je suis la morue gothique et rock and roll.

 

c'est quoi une morue? hé bien, je vous laisse cliquer sur la bannière pour avoir l'explication complète de la maitresse de maison, la morue en personne.

 

je ne sais pas encore comment la morue va nous mettre à contribution pour le club, si on publiera chez elle, chez nous, quels seront les thèmes, etc... mais je me plierai à l'exercice avec plaisir parce que je suis une morue, je suis une coquette qui ne se prend pas au sérieux.

 

j'aime prendre soin de moi mais ne comptez pas sur moi pour être parfaite et assidue dans tous les soins, je suis toujours une quiche pour me vernir les ongles, j'aime m'habiller oui, mais la dernière mode passe parfois par moi des mois en retard.

 

bref, je suis une morue et si vous vous reconnaissez dans la description qu'en fait la morue en chef, n'hésitez pas à vous inscrire au club!

 

morue

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris est une fille
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 06:30

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

 

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

 

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

 

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

 

 

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

 

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

joyeux anniversaire!

 

si je comptes bien, titre compris ils sont tous là! rien que pour toi!

 

et puis... nan, je ne dirai rien de plus!

Partager cet article

11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 10:30

je me suis rendu compte que ça faisait un an et quelques jours qu'unicks version chauve-souris avait pris son envol.

 

il y a un an, je prenais une grande claque dans ma gueule, j'ai été contrainte de supprimer les 2 blogs d'unicks (le deuxième étant simplement la continuité du premier que j'avais fermé pour passer sur overblog). mais bloguer étant trop important dans ma vie, je ne pouvais me résoudre à faire disparaitre unicks. alors, j'ai en quelque sorte fusionné unicks et la chauve-souris (qui était alors un blog beaucoup plus perso et dont personne de ma vie réelle ne connaissait l'existence).

 

depuis ce jour-là, j'ai quelque peu changer ma façon d'écrire. unicks était piquante, mordante, agressive même parfois et finalement à force de dire du mal à tout va, j'en finissais par exagérer et à faire du mal autour de moi. ce n'était pas ce que je voulais. et cette claque m'a été plus que bénéfique.

 

mais elle m'a fait du mal, beaucoup de mal et j'en paye encore les conséquences aujourd'hui. heureusement si je puis dire, quelques jours après la claque mon père entrait en clinique pour finir ses jours une semaine plus tard. ça m'a permis de relativiser beaucoup de choses, de réfléchir et de me reconcentrer sur moi.

 

ce qui fait que la chauve-souris est moins méchante, même si elle continue de râler, faut pas pousser non plus.

 

avec ce changement de blog, son inscription sur hellocoton, j'ai gagné de nouvelles lectrices et de nouvelles lectures. et j'ai aussi et surtout adhéré beaucoup plus au côté "amical" des blogs. je partage vos peines, vos joies, vos conneries, vos réussites et inversément, je partage tout avec vous (parfois trop d'après le géant).

 

alors, comme c'est un peu l'anniversaire du blog, il est d'usage d'organiser un petit concours et je me plie encore une fois à l'exercice avec grand plaisir. j'adore vous faire des cadeaux, comme j'adore recevoir les vôtres.

 

alors? qui veut du cadal??? il va falloir mettre vos blogs à contribution en me pondant un billet rien que pour moi. alors, vous pouvez me raconter une claque qui vous a fait prendre conscience de quelque chose ou vous pouvez me faire une déclaration d'amour ou vous pouvez tout simplement m'écrire un billet de bon anniversaire à votre façon.

 

il y aura cette fois 3 gagnantes (à condition d'atteindre les 10 participations), tirées au sort par les blanches mains du géant (je n'ai que lui sous la main pour qu'on ne m'accuse pas de tricherie).

 

et qu'est-ce qu'on gagne? ben, j'en sais rien... ce sera personnalisé en fonction de la gagnante.

 

jusque quand on peut participer? le tirage au sort aura lieu le 1er mai (jour du travail qui tombe un dimanche, pas de bol).

 

voilàààààààà, épatez-moi!!!!!!!

Partager cet article

11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 06:30

je ne me suis jamais identifiée au personnage de carrie. en tout cas, jamais avant d'avoir vu sex and the city 2 (le film).

 

quand je regardais la série, je m'identifiais plutôt à miranda, cynique, célibataire, difficile, bosseuse. même quand elle a commencé à sortir avec steve et à devenir plus "humaine" je continuais à m'identifier à elle.

 

si j'avais découvert la série plus tôt, je me serais identifiée à charlotte, coincée, gentille, romantique, à cheval sur les principes.

 

peut-être qu'un jour je m'identifierai à samantha, mais j'ai de gros doutes quand même.

 

mais pas à carrie. j'aurais voulu la tuer quand elle a fait foirer son histoire avec aidan. qu'est-ce qu'il me plaisait celui-là! mais bon, elle a voulu big, elle a eu big, elle s'est mariée avec big.

 

carrie-and-big.jpg

 

et les voilà mariés depuis 2 ans dans le film, habitant dans leur bel appartement, menant une vie de couple mariée, rien que tous les 2 puisque les enfants ne font pas partie de leur plan. et carrie désire secouer leur train-train quotidien, elle veut sortir, voir du monde. big est bien dans son canapé, il propose même de passer 2 jours séparément l'un de l'autre pour qu'il puisse vivre en pantoufle et que carrie puisse sortir avec ses copines ou faire ce qu'elle a envie de faire.

 

et là, je me dis "mince, carrie et big c'est le géant et moi". bon, le quotidien me convient très bien, je ne m'ennuie pas vite des soirées télé, de la tradition des toasts au saumon du w-e, du poisson du mercredi, de la crasse du jeudi quand je n'ai pas sport, du chinois du dimanche quand L et R sont chez nous. je suis une femme d'habitudes, j'ai besoin de ces repères pour aller bien.

 

pour l'instant, en ce qui concerne les sorties, c'est moi qui les organise, le géant se laisse faire (contrairement à big qui n'y met pas beaucoup de volonté). si j'ai envie d'un concert, je sais que je peux prendre les places, si j'ai envie d'une visite, je dis où et quand, quand on a envie de voir les amis, j'envoie les mails et les sms.

le géant, il a beaucoup bougé étant jeune, les cafés, les concerts, il connait, il a même travaillé en festival quand il était étudiant. donc tout ça n'a rien d'exceptionnel. pour moi ça l'est parce que j'ai grandi enfermée dans ma chambre et ce n'est que maintenant que je "découvre le monde".

 

je ne me plains pas, mon quotidien d'aujourd'hui me plait beaucoup. je ne vais pas douter comme carrie peut douter parce que contrairement à elle, je n'ai rien perdu, j'ai tout gagné.

 

donc pour moi, la magie de sex and the city 2 a opéré, parce que ces filles-là vivent la vie que je mène aujourd'hui (la mode en moins).

 

madame F c'est miranda. carriériste qui a eu un enfant et qui découvre la vie de famille et qui l'apprécie.

blacksister c'est charlotte: 2 enfants, idéaliste, ne voit le mal nul part, parfois un peu débordée par le fait de devoir s'occuper de 2 enfants.

 

par contre, je n'ai pas de samantha dans mes copines...

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris et l'amour
commenter cet article
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 10:30

très jolie cover je trouve:

 

 

cela dit, un petit coup de l'original avant le w-e ne fera pas de mal!

Partager cet article

8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 06:30

voilà, j'ai vu black swan.

 

blackswan.jpg

 

quoi? je suis supposée en dire plus? ah mince, oui, c'est vrai, si je mets pas de texte, on ne va pas me lire.

 

j'ai donc vu black swan et j'ai été déçue. j'avais entendu et lu tellement de bonnes critiques, la bande-annonce était tellement prometteuse. hé bien, non, gros flop pour moi. je m'attendais à mieux, je m'attendais à plus.

 

l'histoire est un cliché (comme beaucoup de film, le tout est d'arriver à en faire quelque chose de plus): une danseuse veut le rôle de la reine des cygnes, elle l'obtient, il y a de la rivalité avec les autres danseuses, le directeur de ballet est légèrement abusif et la mère de la danseuse est une ancienne danseuse qui a du abandonner sa carrière pour mettre au monde sa fille. ce thème a déjà été traité et le sera certainement encore, c'est une histoire universelle (et ça marche pour le théatre, le cinéma, un boulot, etc...).

 

reprenons ces thèmes:

 

*la mère possessive: certes, vivre avec maman à 28 ans c'est un peu la honte (j'imagine que les danseuses de ballet appartenant à une compagnie ont un salaire), la mère reporte les espoirs qu'elle avait sur elle-même sur sa fille et elle est un peu hyper sensible mais c'est une gentille maman quand même. quand nina rentre chez elle en pleurant parce qu'elle pense avoir raté l'audition elle la console, quand nina se casse un ongle d'orteil en s'entrainant chez elle, la maman lui dit qu'elle en fait trop et qu'elle devrait se reposer, etc... donc mère possessive oui, mais gentille quand même.

 

*la rivalité entre les danseuses: réellement inexistante en fait. au début, le directeur dit à nina qu'il a choisi véronica pour tenir le rôle de la reine des cygnes mais finalement il choisit nina et on n'entend plus jamais parler de la véronica en question. la rivalité est censé exister entre nina et lily (une danseuse de ballet peut-elle vraiment avoir un tatouage?) mais c'est bien gentil quand même. pas de croche-pied, pas de déchirage de costume, juste un peu de drogue, rien de méchant.

et puis la danseuse retraitée, que vient-elle faire dans l'histoire? elle est là juste pour moi, encore une actrice que j'aime bien et qui est perdue dans un film (winona ryder).

 

*le directeur abusif: ah oui, pour abuser, il abuse mais c'est qu'elle est consentante la petite nina aussi, c'est pas une gamine malgré ses petits yeux effrayés. ils auraient pu exploiter la relation de façon beaucoup plus poussée je trouve.

 

*la danseuse qui cherche la perfection et qui finit par en devenir folle. ça j'aime bien mais tout se passe dans les dernières 20 minutes du film. avant ça, c'est juste un film de danseuses.

 

et je voyais le pauvre géant qui se décomposait d'ennui à côté de moi. même pas de quoi se rincer l'oeil, le corps d'une danseuse classique n'est vraiment pas beau (pieds abimés, muscles et nerfs apparents, pas vraiment féminin au final).

 

il parait que certains disent que natalie portman ne méritait pas son oscar parce qu'elle s'est fait doubler sur certaine partie des chorégraphies. là je m'insurge! ces personnes savent-elles combien d'année il faut à une danseuse pour atteindre le niveau de danseuse étoile capable de jouer le rôle de la reine des cygnes??? je trouve que natalie portman s'en sort vachement bien avec les mois d'entrainement qu'elle a subis et à moins de prendre une vraie danseuse pour le rôle, ils n'auraient pas pu avoir une actrice pouvant danser toutes les chorégraphies.

 

et puis, je vais faire ma coincée du cul mais la scène de sexe n'était franchement pas nécessaire à l'histoire...

 

donc, black swan est un beau film, bien filmé, bien interprété mais il me manquait quelque chose pour vraiment accrocher.

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris et le cinéma
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 10:30

dans les villes, j'aime bien regarder le nom des rues. personnages célèbres, lieu-dit, tradition, etc... les plaques de rue peuvent prendre différentes formes.

 

récemment, j'ai bien ri en lisant les plaques d'une seule et même rue de ma ville. car parfois les rues changent de nom sur la longueur. on passe un carrefour et hop, elle change de nom, on ne sait pas toujours pourquoi. mais là, la signification est assez claire je pense.

 

la rue commence comme ça:

 

barbeles.JPG

 

et se finit comme ça:

 

grand-jour.JPG

alors, des idées pour expliquer ce changement de nom?

Partager cet article

Mais Qui Est La Chauve-Souris?

  • la chauve-souris
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...

Recherche

Unicks et ses copines

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez unicks sur Hellocoton

morue.gif

Texte Libre

stats for wordpress

Texte Libre