25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 11:30

bouche.jpg

assis au bar, ils discutent. un peu à l'écart il l'observe quand elle ne le regarde pas. elles vont fumer une clope, il l'attend. elles reviennent. la copine va aux toilettes, ils sont seuls maintenant.

 

elle pose une main sur son genou, puis les 2, sur ses cuisses. sa main cherche la sienne, les doigts se frôlent, se croisent, ils se taquinent.

 

leur visage se rapprochent quand ils se parlent. il se penche encore un peu plus à chaque phrase prononcée.

 

il s'approche encore plus, c'est le moment.

 

juste avant que leurs lèvres ne se touchent, elle a un mouvement de recul, puis elle lui fait un petit "smack" et c'est tout.

 

la copine revient. la conversation reprend son cours. ils ne se touchent plus, elle ne le regarde même plus. sa main à lui est disponible sur le bar, en vain...

 

 

et pendant ce temps-là, unicks s'est mise à rire comme une perdue... elle interprète le mouvement de recul juste avant qu'il ne l'embrasse par un "oh putain mais il pue de la gueule en fait!!!!!!!" mais elle ne pouvait plus reculer et c'est donc du bout des lèvres qu'elle lui a rendu son "baiser".

 

c'est dans ces moments-là que je ne regrette pas du tout de ne plus avoir à passer par la case "premier baiser".

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris et l'amour
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 07:30

traduit je ne sais pourquoi par "clones" en français, surrogates est un film de SF qui ne parle absolument pas de clones mais de robots, commandés à distance par leur propriétaire, ressemblant ou pas à celui-ci.

 

donc, les gens ne sortent plus de chez eux et mènent leur vie en utilisant leurs robots. ça rappelle vaguement quelque chose n'est-ce pas? irobots avec will smith? hé bien, je vous conseille de revoir irobots plutôt que de regarder surrogates parce que ce film ne casse pas 3 pattes à un canard manchot.

 

l'histoire c'est ça: le fils du créateur des robots est assassiné via la connexion qui le relie à son robot. le FBI commence son enquête, se rend compte que c'est le père et non le fils qui était visé (le père et le fils utilisant les mêmes robots), qu'il existe donc une arme permettant de tuer un humain via la connexion qui le relie à son robot. qui? quoi? pourquoi? comment? finalement on s'en fout un peu. le film ne sert qu'à relancer un débat sans intérêt: l'homme et la machine arriveront-ils à vivre ensemble dans le futur? et aussi vivre une vie "virtuelle" est-ce si bon que ça? blablabla.

 

perso, j'aime bien bruce willis, jeune ou vieux (d'ailleurs récemment on l'a vu tout jeune dans un épisode de 2 flics à miami, trop drôle) mais là je crois qu'il s'est un peu perdu dans ce film. le robot willis jeune et avec des cheveux est assez ironique comparé à l'humain vieux, chauve et la barbe grisonnante. et puis le côté "héros torturé parce qu'il a perdu un jeune fils et désemparé parce que sa femme préfère la vie qu'elle mène à travers son robot que la vie qu'elle devrait mener avec son mari humain" c'est du réchauffé...

 

bon, cela dit, si vous n'avez vraiment rien d'autre à regarder, ça se laisse voir sans ennui. c'est juste qu'on a l'impression de voir des morceaux de plusieurs films déjà tournés mis bout à bout.

 

donc, en fait, non, ne regardez pas surrogates, trouvez autre chose à voir...

 

surrogates.jpg

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris et le cinéma
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 11:30

vendredi, dernier jour de ski, le géant et unicks profite de leur dernier après-midi pour skier en amoureux. la neige devenant vraiment trop mauvaise (températures trop élevées, neige qui fond et qui devient trop chiante à skier), ils décident d'aller boire un dernier verre à la blanche mûrée.

 

l'heure du départ, arrive, ils se dirigent vers le mur où ils ont laissé leurs skis. heu... ils sont où les skis du géant???

 

disparus...

 

le géant demande à bébert de la blanche mûrée s'il y a quelque chose de spécial à faire dans ces cas-là. bébert nous conseille d'attendre. la plupart il s'agit d'une erreur et le skieur finit par ramener les skis pour récupérer son matériel par la même occasion.

 

nous doutons un peu. aucuns skis ne ressemblent à ceux du géant. le géant se voit déjà redescendre à pieds et payer la franchise en cas de vol ou perte du matériel loué. bébert nous offre un génépi pour nous réconforter. je préviens les autres que nous ne rentrerons pas tout de suite.

 

3/4 d'heure plus tard, un groupe de skieurs arriven et j'entends l'un d'eux s'exclamer "ah ben tu vois ils sont là!". je saute sur mes pieds et m'approche d'eux. "il doit y avoir un skieur à pied alors" qu'ils disent, "oui, c'est nous" que je réponds... ils rigolent. nous, on est juste soulagé. ce sont bien les skis du géant que le skieur a aux pieds. pas la même taille, pas la même couleur, pas la même marque, pas les mêmes bâtons, juste la même pointure... et le gars s'est gouré malgré tout... dingue...

 

je dis au géant d'aller dire à bébert que tout est rentré dans l'ordre et le skieur d'ajouter "vous pouvez lui dire que c'est la faute des bourguigons".

 

désolée s'il y a des bourguignons qui me lisent mais j'ai du au moins 10 fois dire "c'est con un bourguignon" sur la soirée qui a suivi.

 

ils voulaient nous payer un verre, nous on voulait juste rentrer (et accessoirement leur casser la gueule, en tout cas, pour ma part mais le soulagement était plus fort que la colère). pour un dernier jour, ce fut une sacrée aventure...

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris en vacances
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 07:30

est-ce que ça dépayse de partir au ski? non. d'autant moins quand après 8 heures de route, on se retrouve dans la même ville que celle qu'on a quitté au matin. cherchez l'erreur...

 

mons.JPG

est-ce qu'on mange bien? absolument! et s'il y a une adresse que je peux vous conseiller si vous allez sur le domaine des arcs, c'est bien la blanche mûrée, un resto au détour d'une piste, accessible à tous les niveaux, ce fut notre quartier général pendant toute la semaine. le personnel est hyper sympa, la nourriture est bonne et pas très chère.

 

blanche-muree.JPG

y a-t-il du monde sur les pistes? en dehors des congés scolaires c'est tout à fait skiable, pas d'attente aux remontées mécaniques et pas trop d'embouteillage sur les pistes. si en plus il y a un peu de brouillard, ça peut aussi donner ça:

 

piste.JPG

je peux vous assurer que je me suis éclatée sur cette piste! une rouge bien sympa, rien que pour moi (les hommes étant restés à la blanche mûrée, on se demande bien pourquoi....)

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris en vacances
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 11:30

j'imagine que vous vous êtes demandé si ce qui a bien pu faire pleurer unicks sur une piste? je vais vous raconter l'histoire:

 

mise en situation: mardi matin, réveil avec une migraine pas possible que 2 nurofen 400 arriveront à tuer avec peine. la veille on avait été au restaurant, on avait bien profité et en plus c'était le mardi prémenstruel, LE jour où mes hormones se bousculent avec entrain.

 

qui dit mardi, dit aussi 3ème jour de ski, le jour où il y a le plus d'accident parce qu'on commence à prendre de l'assurance sans compter que la fatigue est là malgré tout parce que ce n'est pas notre métier de skier. donc le 3ème jour, j'essaye de faire très attention pour ne pas prendre de risques.

 

S, le géant et unicks se dirigent vers une piste rouge qu'unicks a faite plusieurs fois les années précédentes sans aucun souci. S l'avait descendue la veille et il confirme qu'elle n'est pas plus difficile que les autres jours. sauf que la piste n'avait pas été damée et que de grosses (grooooooooooooosses) bosses la jalonnaient. et entre les bosses, de la neige bien tassée et bien gelée, rien qui permette de bien freiner entre 2 bosses. et de chaque côté de la piste, la montagne, pas moyen d'y échapper.

 

unicks descend quelques mètres, fait quelques virages et puis là c'est le drame. unicks se met à paniquer comme une idiote, face à la montagne, incapable de tourner pour continuer à descendre. je tente de reprendre mon calme, je tourne comme je peux mais je sens bien que ça va pas le faire. le géant, quelques mètres plus bas m'attend, je lui fais gentiment comprendre ("descends m'attends pas, tu vois bien que ça va pas, casse-toi", un truc dans le style) qu'il peut continuer son chemin et que je vais trouver un moyen de descendre.

 

après avoir vu le géant se viander sur une bosse, unicks trouve le moyen le plus radical pour descendre, elle déchausse, attrape ses skis et descend à pieds... une autre skieuse, en aussi bonne condition que moi a continué la descente à ski mais nous sommes finalement arrivées toutes les 2 quasi en même temps en bas.

 

un gentil monsieur a proposé de descendre mes skis, j'ai gentiment refusé, je n'étais plus à quelques mètres près. la honte, je vous jure....

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris en vacances
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 07:30

ça se passe de commentaires....

 

legging.JPG

calecon.JPG

pantalon-vert.JPG

vieille.JPG

vieux.JPG

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris en vacances
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 07:30

me revoilà de retour en vrai (enfin, en programmation faite la veille quoi)! j'imagine que le retour au boulot doit être super sympa, que je rigole et que j'ai la pêche, mouhahahahah. enfin, dans 4 jours c'est le w-e, c'est déjà ça.

 

alors, ce billet ne sera pas très construit, c'est pas comme si j'avais plein de lessives à faire et un peu de repassage et surtout du repos et je dois aller chercher le cadeau d'anniversaire du géant (enfin, celui qui fait partie de la cagnotte, je lui ai offert mes cadeaux dimanche qui était le jour officiel de l'anniversaire du géant).

 

à paraitre bientôt:

 

*les fameuses photos que vous attendez tous. il y a du lourd mais finalement moins que les autres années, étrange.

 

*unicks qui pleure sur les pistes

 

*la cohabitation avec 3 hommes pendant 5 jours c'est comment?

 

*la météo, amie ou ennemie?

 

et peut-être d'autres choses encore. cela dit je ne vais pas vous saouler avec le ski pendant trop longtemps. des bilets normaux reprendront place dans ce joli blog de chauve-souris!

Partager cet article

22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 07:30

pour ma joufflette, voici un extrait de mon disney préféré: aladin. ce fut pendant longtemps mon film anti-stress, j'adore...

 

 

et un passage que j'adore:

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la fête du link
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 07:30

je vous disais dans un billet précédent que ça ne me dérangeait pas forcément que le prof de dance boxing me touche pour corriger un mouvement. mais faut pas pousser quand même...

 

on travaillait un coup de pied circulaire arrière. le prof vient derrière moi pour me corriger, me montre que je peux aussi bien frapper à l'épaule que dans le dos. pour le prouver, il m'attrape la jambe et vlà-t-y pas que je me retrouve avec la jambe enroulée autour de sa taille... j'ai failli éclater de rire mais en fait j'étais un peu gênée quand même...

 

imaginez la scène, le prof en short moulant, dans mon dos, avec ma jambe enroulée autour de sa taille... ahem...

 

quand j'ai dis au géant qu'on avait travaillé le kamasutra au cours, il a juste fait "ah bon?" trop absorbé par sa partie de gran turismo... de toute façon, même s'il voulait casser la gueule du prof, il lui faudrait des années d'entrainements, mouhahaha...

 

faites du sport qu'il disait...

Partager cet article

18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 07:30

prendre des photos des tenues moches des skieurs... il y en a vraiment qui n'ont aucun goût en matière de tenue pour aller skier.

 

il y a ceux qui ont la même combinaison depuis qu'ils ont commencé à skier. les couleurs sont passées de mode, voire passées tout court. l'année dernière on a vu un vieux monsieur dans sa veste de l'ESF qu'il devait porter depuis sa retraite vu la pâleur des couleurs...

 

il y a celles qui tentent de rester féminines malgré tout. il est vrai que le ski n'est pas idéal pour être féminine jusqu'au bout des moufles mais elles tentent quand même et ça donne du boudiné dans une moche combinaison dorée.

 

il y a les originaux qui ne sont pas vraiment à classer dans la catégorie moche. on a vu des gars déguisés en vache, en zèbre, en renard, etc... ça c'est sympa. il n'y a qu'au ski qu'on peut se permettre ce genre de chose sans avoir l'air ridicule.

 

attendez-vous donc à avoir bientôt un billet florilège des photos que j'aurai prise cette semaine (qui se termine déjà sniiiiiiiiiif).

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris en vacances
commenter cet article

Mais Qui Est La Chauve-Souris?

  • la chauve-souris
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...

Recherche

Unicks et ses copines

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez unicks sur Hellocoton

morue.gif

Texte Libre

stats for wordpress

Texte Libre

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog