Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 06:30

les ruines de l'abbaye de villes-la-ville ont vu naître mon amour pour les vieilles pierres et le moyen-âge. j'étais gamine quand j'y ai été pour la première fois avec ma maman et soeur grande. ce fut le coup de foudre. je n'y suis plus retournée pendant des années mais il y a 2 ans, quand j'ai vu que le spectacle estival qui y était présenté était "le nom de la rose" j'ai sauté à pieds joints sur des places. les ruines m'ont paru plus petites (forcément quand on est enfant tout paraît plus grand) mais la magie était toujours là.

 

cette année, le spectacle présenté est "frankenstein". ça promettait d'être un très beau spectacle et nous n'avons pas été déçus. j'ai été soulagée quand à 19h le site a annoncé que le spectacle avait bien lieu vendredi soir malgré les prévisions météo orageuses.

les spectateurs du samedi ont eu moins de chance puisque la représentation a été suspendue après le deuxième acte pour cause d'orage, ça m'aurait fait râler de rater la fin et surtout de devoir revenir un autre soir pour assister à la fin du spectacle.

j'avais prévu un gilet, un polar, une veste de pluie (il y a 2 ans, j'avais eu super froid et il avait un peu plu). j'ai passé la soirée en t-shirt. mais valait mieux prévoir.

 

je ne connaissais pas l'histoire entière de frankenstein, il y en a plusieurs versions apparemment, faudrait que je me documente un peu sur la question.

 

le premier acte (chaque acte se passe dans un lieu différent des ruines, c'est ce qui fait le charme de ces représentations) relate la naissance, l'adolescence et l'entrée à l'université de victor frankenstein. on y découvre les prémices de sa passion pour la vie et l'envie de la prolonger par delà la mort. en arrière plan la voix de la créature ponctue l'histoire.

 

deuxième acte: naissance de la créature. dans l'église abbatiale. un très grand moment, très impressionnant (je me suis d'ailleurs demandé pourquoi c'était enfant admis parce que si j'avais été gosse j'aurais été traumatisée).

 

frankenstein-copie-1.jpg

 

troisième acte: les "retrouvailles" entre victor et la créature. fin tragique. fin rapide je dirais aussi. une dernière phrase de la créature et hop c'est la fin. je suis restée sur ma faim.

 

mais je ne suis vraiment pas déçue de ce spectacle, ça vaut franchement la peine. et puis le cadre est absolument fabuleux, les ruines la nuit sont magiques, je suis comme à la maison. j'y serais bien resté plus longtemps.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lilith 31/07/2013 21:56

en tout cas ça donne carrément envie!
J'adore ce genre de spectacle vivant dans des lieux historiques de valeur!

la chauve-souris 01/08/2013 08:44



oui, c'est vraiment magique!



Cari 31/07/2013 16:51

ah ca devait être génial, je suis moi aussi une amoureuse des vieille pierres :)

la chauve-souris 01/08/2013 08:43



l'année prochaine c'est pinochio, je sais pas si on ira. mais il est clair qu'on retournera à villers avant ça :-)



Lydie gazouillis 31/07/2013 14:52

Quand je me promène dans les ruines de l'abbaye de Jumièges (Seine-Maritime) et que du vent souffle légèrement, j'imagine que ce sont les âmes des moines qui y ont été tués qui hantent les lieux...

la chauve-souris 31/07/2013 16:15



brrrrrrr ;-)



lalydo 31/07/2013 13:29

J'ai déjà assisté à ce genre de spectacle, j'adore ce côté ludique et interactif!

la chauve-souris 31/07/2013 16:15



par contre quand tu as le comédient juste à côté de toi, tu deviens sourd! beau travail de port de voix!



Pauline 31/07/2013 11:49

Ah les ruines de Villers-la-Ville...que de souvenirs...les caves (qui me paraissent bien petites maintenant) où on ne pouvait aller que quand les chauves-souris étaient parties. Je comprends que tu
t'y sentes chez toi ;-)

la chauve-souris 31/07/2013 12:51



avec ma soeur on n'osait pas descendre dans les caves. et maintenant en effet, je me demande bien pourquoi vu la petitesse de la chose :)



Mais Qui Est La Chauve-Souris?

  • la chauve-souris
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...

Recherche

Unicks et ses copines

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez unicks sur Hellocoton

morue.gif

Texte Libre

stats for wordpress

Texte Libre