Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 07:35

le pitch officiel: Des corps meurtris, une pression insupportable et des jalousies constantes, tel est le quotidien des danseurs de ballet. Un quotidien dont rêve Claire , jeune danseuse de Pittsburg fraichement débarquée à New York pour intégrer l’American Ballet Company. Là-bas, la jeune fille devient la coqueluche de Paul Grayson, directeur artistique colérique, sadique et manipulateur qui voit en elle une future star, une Etoile.

Elle découvre que le prix à payer pour y parvenir n’est pas que celui de la torture de son corps au fil d’entrainements drastiques et de privations. Cela revient, parfois, à vendre son âme au diable.

ce pitch m'avait interpellée, une série sur une ballerine, voilà qui change des séries policières, médicales, de super héros, de vampires, d'extra-terrestres.

la danse classique m'a toujours fascinée, mon "martine" préféré était celui où elle était petit rat de l'opéra, je reproduisait les mouvements dessinés dans ma chambre.

mais bon, je n'aurais pas eu la discipline ni le mental d'en fait réellement. surtout pas le mental.

donc la série tourne autour de claire, 21 ans, qui arrive à new-york après s'être enfuie de chez elle et qui passe une audition pour l'american ballet company. et qui bien sûr la réussit haut la main, du premier coup.

ce qui lui vaut forcément les jalousies des autres danseurs de la compagnie.

je ne peux pas en dire plus sans complètement spoiler l'histoire bien sûr mais cette série est un vrai coup de coeur, je l'ai regardée en 3 fois (il y a 8 épisodes) mais si j'avais été en congé je l'aurais engloutie en une fois certainement.

le personnage de claire est particulièrement bien interprété, sous ces yeux de bambi comme disent les autres danseurs se cache une personnalité bien plus complexe qu'il n'y parait.

on comprend dès le début qu'il y a une histoire familiale compliquée, une mère disparue, un père étrange, un frère qui revient d'afghanistan et qu'elle a fui pour venir en cachette s'installer à new-york.

au fur et à mesure d'autres personnages prennent de l'ampleur également et jusqu'à la fin de la saison on est tenu en haleine.

la saison se suffit à elle-même mais on sent bien qu'il y a encore matière à explorer pour une suite.

série: flesh and bone

Partager cet article

Repost 0
Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris en séries
commenter cet article

commentaires

fedora 03/12/2015 20:27

J'en ai parlé avec une collègue pas plus tard que cet aprem... il m'en a dit beaucoup de bien... on regarde déjà tellement de trucs...

la chauve-souris 05/12/2015 13:31

pareil, ça je l'ai regardée seule pendant que le géant jouait à la playstation.

carrie 03/12/2015 13:41

A voir le trailer!
J'ai fait de la danse classique, toute petite et oui ce n'est vraiment pas evident toutes jours!

carrie 03/12/2015 14:02

Vu!
J'adoore :-)))

la chauve-souris 03/12/2015 13:50

le trailer est dispo un peu partout :-)

Mais Qui Est La Chauve-Souris?

  • la chauve-souris
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...

Recherche

Unicks et ses copines

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez unicks sur Hellocoton

morue.gif

Texte Libre

stats for wordpress

Texte Libre