24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 08:43

allociné nous dit: Dans un futur proche, la police de Los Angeles emploie des androïdes à la plastique semblable aux humains. John Kennex perd un de ses collègues et sa jambe lors d'une mission-piège tendue par la mystérieuse organisation, le Syndicat. Après 17 mois de coma, le policier s'efforce de rassembler ces souvenirs dans l'espoir de pouvoir venger son ami et retrouver sa bien-aimée disparue. Entretemps, il lui faut reprendre du service. Son retour est d'autant plus difficile qu'il lui faut faire équipe avec un de ces robots très attachés au règlement. Lui est alors exceptionnellement assigné un ancien modèle, retiré du marché suite à quelques défaillances...

et moi je dis: enfin une série pour laquelle je serai contente de voir une deuxième saison. c'est une série pourtant classique, l'histoire de 2 coéquipiers que tout sépare, le bourru vs l'innocent, l'humain vs l'androïde, le blanc aux yeux verts vs le noir (clair) aux yeux bleus.

mais ça marche, le duo porte la série et on ne s'ennuie pas une minute.

je vous avoue aussi que je ne suis pas insensible au charme de karl urban, que je trouve beau et bon dans tout ce que j'ai vu de lui, que ce soit le seigneur des anneaux, star trek ou dredd (où on ne voit que sa bouche d'ailleurs).

on en mangerait non?

on en mangerait non?

une série que je recommande donc chaudement.

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris en séries
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 08:30

quand on parle vacances, on pense ski. en dehors de ça, nous ne quittons pas souvent notre toit, à part un ou deux w-e en normandie.

nous avons récemment décidé de nous faire des petits w-e en amoureux de temps en temps, à la découverte de notre plat pays (et un peu de la france peut-être aussi).

c'est grâce à mes chèques-repas que je suis tombée sur le site weekendesk.

ce site propose des nuits, des courts séjours, des formules à prix réduits. pour ce premier essai, j'ai jeté mon dévolu sur l'hôtel des ardennes à corbion sur semois. hôtel qui n'a que des louanges sur tripadvisor (et c'est super rare ça).

nous avons passé un séjour aux petits oignons dans cet hôtel. j'avais choisi la formule nuit + menu 4 services.

dès le check in nous avons su que nous allions passer un bon séjour. accueil chaleureux, professionnel, nous sommes conduits à notre chambre par le responsable de la réception. chambre rénovée depuis peu, grand lit, superbe salle-de-bain. nous avions vues sur la route mais le vitrage ne laissait passer aucun bruit.

apéro en terrasse (nous avons eu de la chance avec le temps, il a fait magnifique toute la journée) avant de passer à table. là aussi, le service est impeccable et agréable. une fois installés à notre table, nous sommes servis par des serveurs qui connaissent leur métier. on nous conseille le vin pour accompagner l'entrée et le plat et nous n'avons pas été déçus.

entre le plat et le dessert, le serveur vient enlever les miettes de la nappe, la classe.

le repas était très bon et délicat (potage saint-germain, filet de thon sur lit de petits légumes, selle d'agneau à la sauce curry, tarte au citron revisitée).

nous sommes passés au salon pour prendre le café et les pousses-café. ambiance tamisée, détente assurée.

le petit-déjeuner (compris dans le prix de la chambre, un bon point!) est servi sous forme de buffet, sucré, salé, fruit, céréales, charcuterie. tout donne envie. et la petite attention en plus en ce dimanche de pâques, un oeuf en chocolat caché sous la tasse.

notre première expérience de w-e en amoureux est une réussite, vivement la prochaine!

durant notre w-e, nous avons visité le château de bouillon et le musée ducal le samedi, une ancienne mine d'ardoise le dimanche. w-e culturel et gastronomique donc.

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris en vacances
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 08:55

c'est dans la dernière saison de sons of anarchy que j'ai découvert ce groupe. dès le début de la chanson ça m'a fait des frissons partout, c'est super rare.

à un moment je dis au géant "c'est moi où ça ressemble à du pearl jam?". ne pouvant rester sur cette inconnue, j'ai lancé shazam et j'ai donc appris que la chanson était d'un groupe nommé the white buffalo.

le lendemain, j'ai youtubé ce groupe et je suis définitivement tombée amoureuse de cette voix, absolument proche de celle d'eddy veder mais avec un quelque chose d'autre qui en fait un de mes coups de coeur musicaux du moment.

ce groupe se retrouve en fait assez régulièrement dans la BO de SOA, les 2 vont tellement bien ensemble.

cette chanson je peux l'écouter en boucle:

et puis celle-là aussi est terrible:

Partager cet article

18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 08:30

mercredi, j'ai été faire ma première échographie des seins. quand je dis première ce n'est pas parce que les suivantes sont prévues, c'est juste que c'était la première fois de ma vie que j'en faisais une. dans le cadre d'un dépistage de routine, parce que 35 ans, pas d'enfants, blablabla. je vous en avait parlé au mois de novembre, ma gynéco m'a prescrit cet examen et comme je suis obéissante, j'ai enfin pris rendez-vous.

d'ailleurs, j'ai eu rendez-vous très rapidement. si des bruxelloises (ou belges n'ayant pas peur de se taper bruxelles) cherchent un bon endroit pour ce genre d'examen qu'elles me contactent.

tout va bien, mes seins sont parfaits (je crois qu'à part pour les articulations j'ai un corps en titane). là n'est pas le sujet.

je ne suis pas forcément pudique. les vestiaires communs ne me font pas peur. mais ne me demandez pas de tenir une conversation comme si de rien n'était quand je suis à poil ou à moitié à poil. ma gynéco qui veut papoter alors qu'elle manie le spéculum, c'est bof moyen, pareil durant l'échographie (d'autant que je n'avais pas choisi le meilleur pantalon pour ce genre d'examen, je me concentrais pour rentrer le ventre en plus).

je ne suis déjà pas une grande bavarde quand je suis habillée mais alors là c'est encore pire. d'autant que la pose que tu as n'est pas des plus avantageuse non plus.

je comprends que les médecins aient envie de parler à leur patient, pour leur changer les idées ou avoir un contact humain mais j'y arrive pas. parlez-moi quand je suis habillée ça vaudra mieux.

et vous? à l'aise en toute circonstance pour tenir une conversation?

Partager cet article

17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 08:30

"Dracula arrive dans le Londres de l'époque Victorienne, affirmant pouvoir y apporter la science moderne. En réalité, le célèbre vampire y est venu se venger de ce peuple qui a ruiné sa vie quelques siècles auparavant. Mais son sombre dessein est contrarié par... une jeune femme, dont il s'éprend éperdument et qui semble être la réincarnation de sa défunte épouse."

à priori, le pitch est attractif. mais j'ai envie de dire: pourquoi?

pourquoi avoir utilisé le nom de Dracula pour cette série? pourquoi avoir repris tous les personnages créés par Bram Stoker (van helsing, jonathan harker, lucy, mina, renfield) pour les mettre dans un scénario qui n'a rien à voir avec le bouquin?

franchement, pourquoi? des histoires de vampire il y en a plein et elles se portent très bien sans "plagier lamentablement une oeuvre à laquelle il ne faudrait pas toucher".

parce que bon, l'histoire en elle-même est un peu tirée par les cheveux. dracula qui invente l'électricité sans fil, franchement? van helsing qui crée un vaccin qui permet aux vampires de marcher sous le soleil, franchement?

là je comprends mieux pourquoi le géant a refusé de regarder la série da vinci's demon. parce que toucher à un personnage pareil, ça ne se fait pas. c'est tout.

alors, oui, jonathan rhys meyer fait un très beau vampire. il aurait même pu faire un très beau dracula dans une réelle adaptation sériesque du livre. mais là est peut-être la seule chose bien dans cette série. malheureusement.

y aura-t-il une saison 2? je n'en sais rien. est-ce que je la regarderai? peut-être parce que la fin de la saison 1 laisse présager une suite qui se rapprocherait plus du livre (la chasse à dracula).

donc pour moi, dracula n'est pas une série à voir. elle n'apporte rien au mythe des vampires que du contraire.

oooh la jolie ampoule qui brille toute seule!

oooh la jolie ampoule qui brille toute seule!

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris en séries
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 08:30

j'aimerais pouvoir me vanter de ne plus me laver les cheveux, de manger exclusivement bio, de faire mes cosmétiques moi-même avec des produits naturels, de m'habiller éthique, etc...

oui, mais voilà, honte sur moi, je ne fais rien de tout ça. je mange aussi bien du bio que du non bio, je ne lave pas mes fruits avant de les manger, je mange même de la viande. vous vous rendez compte? de la viande! j'achète une lessive (et un adoucissant) ou un gel douche parce que ça sent bon, je ne lis pas les étiquettes. j'achète mes vêtements neufs et je ne lis pas l'étiquette non plus. je me lave les cheveux tous les 4-5 jours (parfois plus si j'ai un truc de prévu, parfois plus si j'ai la flemme), je me fais même des colorations du commerce.

ok, je me moque un peu, j'exagère, mais c'est vrai que pour le moment c'est la grande mode du retour au naturel, toussa, toussa. ce qui est en soi très bien mais parfois ça vire au sectarisme. et si on vivait sans électricité? et si on laissait tomber les transports à moteur et qu'on reprenait une bonne vieille calèche. et si on rejetait tout ce que nos ancêtres ont mis des années à bâtir, construire, découvrir.

notre société est en plein boum évolutif, tout va très vite, trop vite, bientôt mon iphone pensera pour moi, travaillera à ma place, conduira à ma place (youhou).

oui, parce que j'ai un iphone aussi, sacrilège!

je vous avoue honnêtement que je n'ai pas envie de m'inquiéter de tout ça. je fais des trucs facile genre tri des déchets, j'ai un composteur dans mon jardin (enfin, un bac à crasses plutôt, nid à fourmi, avec des patates qui poussent dedans, merci de ne pas me donner de conseil sur "comment tu dois composter tes déchets, merci), j'utilise l'électricité du mieux que je peux (pour éviter un boum dans la facture plus que pour sauver la planète)? je n'ai pas l'âme d'une écolo.

est-ce un mal? suis-je bonne à lyncher sur la place publique? je ne pense pas. et d'ailleurs personne ne m'a jamais rien reproché à ce sujet. c'est juste une réflexion globale par rapport à tout ce que je lis depuis quelque temps.

et vous? vous en pensez quoi de tout ce retour en force du naturel avant tout?

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris est incertaine
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 08:30

vendredi, nous étions de concert. un concert avec un air de rendez-vous amoureux, ça faisait bien longtemps que nous n'avions pas fait une soirée concert comme celle-ci.

rendez-vous devant la bourse, comme au bon vieux temps des premières rencontres, une bière dans le quartier saint-géry, un resto thaï et puis en route pour l'ancienne belgique.

au menu: channel zero. que nous avions déjà vu au même endroit quelques années auparavant et que je désirais revoir. ah tous ces gens en noir dans la salle, on se sent comme chez soi.

le concert débute depuis la sono, par la chanson hommage pour leur batteur décédé en été. émouvant. et puis ensuite, retour sur scène pour un concert excellent, le son impeccable comme toujours.

nous avons quitté le concert un peu avant pour une question de timing avec notre train mais nous avons passé un excellent moment de concert.

Partager cet article

10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 09:00

... qu'un faire-part de décès.

hier, dans notre boite aux lettres, un faire part. on en reçoit assez régulièrement, ce ne sont pas les petits vieux qui manquent dans notre village. mais là c'était différent

 

d'habitude, sur un faire-part, ce qui accroche, c'est le nom de la personne. monsieur machin, madame unetelle. cette fois, un simple prénom. 5 petites lettres. et j'avais beau être au courant de ce décès, ce faire-part m'a fait un choc. je ne m'attendais pas à recevoir un faire-part. et pourtant quand une personne décède, ça se fait.

 

il n'y a rien de plus triste qu'un faire-part de décès. ou alors si, un faire-part de décès pour un petit être qui après s'être battu dans le ventre de sa mère, n'aura réussi à se battre que 3 petites heures dans notre monde à nous, pour le quitter déjà. trop tôt, forcément.

 

je ne connais pas les parents (la maman est la fille de notre voisine, le géant l'a connue un peu quand il était plus jeune). je me sens touchée quand même. parce que nos voisins sont sympas et que dimanche quand notre voisine nous a annoncé la nouvelle, j'ai vu la tristesse d'une grand-mère, la tristesse d'une mère pour sa fille aussi.

 

non, décidément, il n'y a rien de plus triste...

 

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris est incertaine
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 09:35

j'ai l'impression qu'avant c'était plus simple: j'invitais des gens, je préparais un super apéro, ensuite je servais de la viande (ou du poisson) avec des légumes et des féculents, le tout arrosé de vin et puis on prenait un bon dessert avec un café (ou un thé) et éventuellement un pousse-café.

maintenant il faut penser à unetelle qui est végétarienne, unetelle qui est enceinte, unetelle qui est au régime, untel qui ne supporte pas le lactose, machin qui n'aime pas le bordeaux, machine qui préfère le blanc, etc....

j'ai été élevée avec un "soit polie chez les gens, tu manges ce qu'on te donne". j'ai dans mes souvenirs une mousse de thon absolument immonde qui nous fait encore rire ma soeur et moi. mais on l'a mangée.

je ne veux pas que des gens aient ce genre de souvenir en venant manger chez moi, j'essaye de me plier au maximum aux régimes de mes invités. mais quand la tablée est nombreuse ça relève du casse-tête.

c'est pour ça que pour les tablée de plus de 6 personnes je ne fais plus de plat unique. la semaine dernière pour l'anniversaire 1 du géant (où nous étions 12) j'ai préparé de quoi faire des tacos (en lavant bien les tomates pour la femme enceinte, en faisant suffisamment de légume pour la femme végétarienne (et les régimeuses) y trouve son compte.

et ce w-e, pour l'anniversaire 2 du géant (où nous serons 8 et tiendrons donc autour de la table), ce sera pierrade avec aussi des crudités bien nettoyées pour la femme enceinte (une autre, c'est une véritable épidémie cette année) et des viandes et légumes peu caloriques pour les régimeuses (dans mon cas ça m'arrange aussi mais moi les jours de fêtes je ne me refuse pas l'alcool, je ne suis pas une vraie régimeuse).

on est loin du traditionnel steak-frites-salade ;-)

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris est gourmande
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 08:51

courir c'est chiant, ça sert à rien. tu mets tes baskets, tu cours et puis quoi?

c'est ce que j'entends beaucoup autour de moi et je suis fondamentalement d'accord avec le principe, courir c'est chiant. si on court sans but. courir pour courir ça n'a pas de sens à mes yeux. contrairement à faire un tour en vélo. faire un tour en vélo ça n'a pas de but, c'est une promenade, c'est agréable (jusqu'à ce que je choppe mal au cul). courir non.

mais donc, depuis la semaine dernière (il y a eu quelques séances avant le ski aussi), je cours, 2 fois par semaine.

et je cours avec des objectifs, pour ne pas perdre la motivation.

je ne vous cacherai pas que l'objectif premier est d'avoir une activité sportive couplée à mon régime. mais je ne considère pas cet objectif suffisant pour être ma seule motivation.

je cours pour me tonifier aussi. vous direz que c'est pareil que le premier objectif. pas tout à fait. je passe ma vie assise, au bureau, dans le train, dans mon canapé. et ça me convenait pas trop mal. mais à force de mal au dos, de mal aux genoux, de "oh putain j'ai jardiné 2h je suis crevée, j'ai mal partout" je me suis dit que faire un peu de sport ne pourrait pas me faire de mal.

quand je cours, j'ai mes objectifs temps et distance. sans ça, courir me gonflerait au plus haut point. je programme mon application pour qu'elle m'annonce les km parcourus et qu'elle me prévienne quand j'atteins les 15 minutes. à 15 minutes, je fais demi tour ou je fais encore quelques mètres pour atteindre mon objectif distance. l'objectif étant de pousser la distance au fur et à mesure pour courir toujours 30 minutes mais plus loin.

une fois le rythme bien pris, je passerai peut-être à 40 minutes mais caser le sport dans le planning de la journée c'est une organisation. en rentrant à 18h20 minimum chez moi et ne voulant pas manger trop tard (20h max), les minutes sont comptées. la course a ça d'avantageux qu'il me suffit de sortir de chez moi et de me mettre à courir (l'avantage de vivre à la campagne aussi).

courir ne demande pas trop d'investissement financier. un t-shirt, un legging et des baskets.

ah ces fameuses baskets, j'y viens enfin! la mission décathlon s'est révélée productive. j'ai écumé le rayon "chaussures de running", j'ai essayé, j'ai couru dans le rayon, j'ai comparé, j'ai choisi. et ça pique aux yeux. j'ai pas eu le courage après tout ça d'aller voir au rayon homme, j'ai donc choisi des chaussures "filles". pas de rose, c'est déjà ça mais c'est pas mieux.

pas mieux au niveau des yeux mais clairement mieux au niveau performance. au lieu du "tap tap tap" que faisaient mes vieilles baskets sur le bitumes, j'ai maintenant un doux "flap flap flap". mon dos et mes genoux ne ressentent plus autant de chocs, je n'ai plus l'impression que mes jambes vont se dérober sous moi quand j'arrête de courir. je suis encore mobile après avoir couru et le lendemain, même si je sens que j'ai couru, je ne suis pas courbaturée.

voilà les bestioles:

unicks, pourquoi tu cours?

mon objectif du moment: 4,5km en 30 minutes (enfin, plus ou moins 30 minutes, hier c'était 32).

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris à la campagne
commenter cet article

Mais Qui Est La Chauve-Souris?

  • la chauve-souris
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...

Recherche

Unicks et ses copines

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez unicks sur Hellocoton

morue.gif

Texte Libre

stats for wordpress

Texte Libre

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog