Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 12:03

tout prétexte est bon pour faire la fête entre amis et se faire des plaisirs de bouche. faire durer le plaisir des fêtes, du partage, de la joie et de la bonne humeur.

demain, nous fêtons notre dernier jeudi de 2014. le jeudi, c'est le jour de l'apéro-train. comme nous sommes 4 à prendre le train à la même heure, chaque jeudi à tour de rôle on apporte la bière et les chips. c'est rigolo.

et puis on rentre à la maison avec notre ami A qui, par une tradition qui remonte au temps où je prenais des cours de djembé, passe tous les jeudis soirs chez nous (quand j'avais cours, ces messieurs jouaient à la playstation, maintenant on mange et on regarde un film). et puis depuis peu, notre ami E qui habite le même village nous rejoint pour la soirée.

alors demain, chacun apporte un petit quelque chose et hop! noël avant noël! enfin, quand je dis "petit quelque chose" c'est tout relatif parce qu'on parle de foie gras et de steak de marcassin, ahem.

et dimanche, nous fêterons encore noël avant noël. des amis ont besoin d'un coup de patte pour mettre en peinture la chambre de leur petit. et comme le géant est le roi du rouleau, nous allons passer le dimanche chez eux. première couche, apéro, deuxième couche et grosse bouffe. et petits cadeaux en prime! youhou!

y a pas à dire, noël c'est quand même une chouette période!

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris est gourmande
commenter cet article
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 08:11

non, ce billet ne sera pas dépressif, c'est juste une réflexion générale.

le w-e dernier, un conducteur a reçu un pavé dans son pare-brise. il en est mort.

on en a parlé au journal, en première page des journaux. un père de 4 enfants perd la vie au volant de sa voiture.

un père de famille.

on parie combien que si ça avait été moi au volant, on m'aurait reléguée au rayon des faits divers?

pas d'enfants, rien de spécial à déclarer. juste un accident de la route comme les autres.

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris est incertaine
commenter cet article
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 08:28

j'ai toujours aimé écrire à la main.

à l'école primaire, apprentissage de l'écriture, au stylo plume, ne pas faire de tache, bien former les lettres, suivre les lignes.

à l'école secondaire, toujours au stylo plume, la "guerre" entre les utilisateurs de stylo Parker et les utilisateurs de stylo Waterman ("Mac ou PC" n'a rien inventé). j'ai écrit avec le stylo Waterman reçu à ma grande communion (si je me souviens bien) durant toutes mes années secondaires. à l'encre bleue, toujours.

mais je découvrais aussi le plaisir des couleurs avec les bics et les feutres.

j'adorais bien présenté mes devoirs, faire des marges bien droites, souligner, etc...

et puis j'ai commencé à changer la forme de mes lettres, le f surtout a beaucoup évolué.

écrire à la main

en supérieur, j'ai abandonné mon stylo plume au profit des bics et feutres. il faut écrire plus vite, apprendre des abréviations, plus trop le temps de bien écrire. mais j'aime toujours recopier mes cours pour étudier, faire des fiches.

j'ai aussi du réapprendre à écrire comme en primaire, à écrire à l'envers aussi (pour que la personne en face de moi puisse lire directement ce que j'écris, je rappelle qu'à la base je suis orthophoniste, enfin j'aurais pu, enfin, j'ai le diplôme quoi).

au boulot, c'est beaucoup de clavier. mais j'ai toujours à portée de main un bic ou un crayon.

de l'encre bleue, je suis passée à l'encre noire.

j'aime le son du crayon qui glisse sur la feuille.

je n'ai plus la belle écriture que j'avais en été plus jeune, écrire longtemps me fait mal au final, l'écriture c'est comme le sport, ça doit se pratiquer pour ne plus souffrir.

je ne pense pas que je pourrais me passer totalement de l'écriture manuscrite, même à l'ère du clavier et du smartphone.

et vous? à la main ou pas?

Partager cet article

11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 07:39

il suffit que quelqu'un dise "j'ai envie de me couper les cheveux" (dans ce cas-ci ce fut dit par la fille horizontale) pour que je regarde mes pointes et que je me dise "roh faudrait bien que j'y passe aussi et si je coupais plus court?"

je suis influençable oui. ça m'était déjà arrivé lorsque poussière d'obsidienne était passé du tout long au carré court.

mais comme je vous l'ai dit la semaine dernière, plus de congé + une maman qui ne tient pas longtemps sur ses pattes = "fais-le toi-même alors!".

donc, après la colo moi-même j'ai tenté la coupe moi-même.

google est mon ami, je me suis basée pour commencer sur ce billet-ci:

et j'ai appliqué la technique pour la coupe en "U".

pour rappel mes cheveux arrivaient à hauteur de seins. en mauvaise blogueuse beauté que je ne suis pas, je n'ai pas pris de photo avant.

j'ai commencé par couper 5 centimètres et puis encore 5 à vue de nez. ensuite, sans élastiques j'ai égalisé plus ou moins. je précise que j'ai travaillé sur cheveux secs pour avoir une réelle idée de la longueur obtenue.

j'ai laissé comme ça jusqu'au jour du lavage de cheveux en les attachant comme d'habitude en chignon foufou.

hier, j'ai donc lavé mes cheveux et j'ai pu égaliser sur cheveux mouillés. il n'y avait pas grand-chose à égaliser. pour ce faire, j'ai penché la tête vers l'avant, bien coiffé mes cheveux et j'ai coupé tout droit en tenant bien les cheveux dans les doigts. la coupe bien droite permet d'obtenir un léger dégradé qui camouflerait les éventuels défaut de la coupe.

et ça donne ceci!

une chouette coupe mi-longue avec du mouvement.
une chouette coupe mi-longue avec du mouvement.

une chouette coupe mi-longue avec du mouvement.

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris est une fille
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 07:30

samedi c'était la Saint-Nicolas, la fête des enfants, où il est de tradition que Saint-Nicolas, accompagné de Père Fouettard, distribue friandise et menus cadeaux aux enfants sages.

samedi, j'ai été courir et sur ma route j'ai croisé le grand Saint, accompagné de son fidèle acolyte. ils m'ont vu arriver de loin et ont attendu que je passe à leur portée pour me saluer.

je les salue à mon tour et Saint-Nicolas me propose un bonbon. je sais, il ne faut pas accepter de bonbons de la part d'inconnu mais là c'était quand même Saint-Nicolas, alors j'accepte.

le Père Fouettard me tend un paquet complet!

j'ai du courir le reste de mon trajet, soit 3km je pense, en portant mon paquet de bonbons. comme l'a dit un de mes amis sur facebook "les gens ont du croire en te croisant que tu avais braqué un petit enfant et piqué son paquet de bonbons".

pourquoi je n'ai pas de photo avec Saint-Nicolas

j'aurais pu prouver que ce n'était pas le cas si j'avais osé demander une photo à Saint-Nicolas.

mais voilà, je n'ai pas osé.

putain de timidité.....

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris fait du sport
commenter cet article
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 08:14

quand on est petit, vivre dans un pays où il y a un Roi et une Reine, ça vend du rêve. ça fait très conte de fée, on imagine être invitée au bal par le Prince, porter une belle robe, happy ever after.

plus tard, on se demande à quoi ça sert d'avoir un Roi et une Reine. quel est leur rôle, que font-ils vraiment pour le pays, etc... mais j'ai toujours trouvé ça classe d'avoir un Roi et une Reine à la tête du pays.

un Roi et une Reine, un Roi et 2 Reines, un Roi et 3 Reines. ça commençait à faire beaucoup.

et puis vendredi Fabiola nous a quitté. plus de 20 ans de veuvage, la pauvre méritait bien de retrouver son brave Baudouin.

j'ai appris la nouvelle en sortant de la douche, j'ai senti les larmes qui voulaient me monter aux yeux. elles n'ont pas coulé. mais ça m'a fait quelque chose quand même.

la Belgique a perdu une Reine

et j'ai trouvé dommage que des gens, à peine la nouvelle annoncée, fassent des jeux de mot sur son décès. un peu de respect pour les morts...

mais bon, je ne suis pas la dernière à me moquer quand ça ne me touche pas alors je laisse couler.

je présente mes condoléances à mon pays, je l'aimais bien de loin Fabiola...

Partager cet article

8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 11:00

cela se passe de commentaire!

Jour J - 3 mois

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris en vacances
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 07:30

il est un regard, un regard qui voit le moindre de mes faux pas, la moindre de mes bourdes, le moindre oubli, la moindre trace laissée.

il est un regard qui me fatigue, qui me rapetisse, qui se veut "pour mon bien" mais qui me fait plus de mal que de bien.

il est un regard qui ma rappelle, jour après jour, que la perfection si elle existe ne passe forcément pas par moi.

et il est un rire dans ma tête quand je vois un nom "rigolo" (c'est pas bien de se moquer) dans un dossier que je traite.

et il est un rire dans ma tête quand je marche à côté d'une femme dont le sac couine.

et il est un rire dans ma tête quand je marche sur les plaques qui sont posées sur le trottoir pour permettre aux camions d'entrer sur le chantier à côté de mon bureau et que ç fait "boing boing" parce qu'elles ne sont pas tout à fait plates.

je me raccroche à ce rire pour ne pas me focaliser sur le regard.

parfois ça va, parfois ça va pas.

je crois que pour une fois l'hiver me pèse et j'aime pas ça.

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris est incertaine
commenter cet article
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 07:30

quand est venu le changement d'heure, je me suis demandé comment j'allais réussir à maintenir le rythme dans mes séances de jogging. plus question de courir le soir puisque courir dans le noir ça ne me tente pas, je l'ai déjà dit.

donc c'est courir le w-e et les jours de congé (merci les grèves, ou pas). mais c'est aussi courir par temps froid. le mois de novembre a été plutôt doux donc j'ai réussi à caser quelques joggings (2 ou 3 j'ai pas tenu le compte) histoire de garder la forme un minimum.

mais lundi 1er décembre, il faisait clairement froid. 3 degrés au thermomètre, un petit vent qui pique et de temps à autre un crachin bien dégueu.

autant dire que j'ai clairement hésité à sortir courir. et puis j'ai pensé à mes copines du groupes facebook des sportives anonymes et je me suis habillée: le pantalon temps froid, des chaussettes hautes (parce que le pantalon est un peu court, décathlon, ce n'est pas parce qu'on porte du M qu'on est courte sur pattes), le t-shirt manches longues (bien long qui se cale bien dans le pantalon), le t-shirt manches courtes que je porte l'été par dessus (autant amortir l'achat, c'est vrai qu'à 4 euros j'ai bien besoin de l'amortir), la veste temps froid, l'écharpe bien nouée autour de la gorge et le bonnet qui couvre bien les oreilles. et les baskets évidemment, ahah.

durant le 1er kilomètres, j'ai réellement cru que j'allais finir par faire demi-tour: les doigts qui gèles, l'air froid qui coupe la respiration, le nez qui coule et qui gèle aussi. un peu froid au haut du corps aussi. par contre, rien à dire pour le bas du corps, le pantalon est top.

mais après le 1er kilomètre, "miracle", le corps s'échauffant, la course devient nettement plus facile et l'air frais devient bienvenu. limite j'ai eu envie d'enlever le bonnet mais je ne suis pas inconsciente, il faut rester bien couvert.

courir dans le froid, ça ravigote, c'est même plutôt agréable au final (mais je sens que je serai toujours tentée de faire demi-tour en commençant à courir).

évidemment, je ne peux pas prévoir quand aura lieu la prochaine séance. peut-être samedi, peut-être dimanche, peut-être lundi, je verrai en fonction de la météo et des activités prévues.

mais je suis bien contente de m'être équipée.

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris fait du sport
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 07:30

je colore mes cheveux depuis que j'ai 14 ans. enfin, quand je dis "je" colore c'est plutôt "maman" colore mes cheveux. c'est devenu un rituel, 4 fois par an, l'après-midi colo chez maman.

oui, mais voilà, ma maman a mal à une cheville et avec tous les congés que j'ai posé pour les grèves, je n'en ai plus à poser pour aller faire mes cheveux quand ça m'arrangerait.

j'ai donc pour la première coloré mes cheveux toute seule comme une grande.

pour ce faire j'ai jeté mon dévolu sur une coloration mousse, plus facile d'application, avec moins de risques de projection un peu partout dans la salle-de-bain.

coloration l'oreal sublime mousse

j'avais lu quelques avis sur le net et je me suis lancée lundi après-midi.

effectivement niveau application il n'y a plus simple, il suffit d'appliquer la mousse uniformément sur toute la chevelure et c'est super facile à faire étant donné la grande quantité de mousse. d'habitude, avec une coloration liquide j'ai besoin de 2 boites pour faire ma longueur et là j'ai eu du mal à terminer le flacon.

le truc flippant par contre c'est qu'à la fin la mousse sortait mauve. alors qu'avec les colos liquides, c'était plutôt rouge foncé voire orange pour certaines.

l'odeur n'est pas des plus agréables mais ça passe.

point positif: les traces sur la peau s'enlèvent super facilement.

le résultat n'est forcément pas celui de la boite, c'est normal. bon, là il n'est clairement pas le même mais la couleur est uniforme, je n'ai plus de racines moches, donc je suis contente.

j'essaierai peut-être une autre marque la prochaine fois mais il est clair que je vais rester au format "mousse".

les photos avant:

coloration l'oreal sublime mousse
coloration l'oreal sublime mousse

juste après l'application:

coloration l'oreal sublime mousse

et le résultat:

coloration l'oreal sublime mousse
coloration l'oreal sublime mousse

Partager cet article

Published by la chauve-souris - dans la chauve-souris est une fille
commenter cet article

Mais Qui Est La Chauve-Souris?

  • la chauve-souris
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...
  • trentenaire et fière de l'être entre ombre et lumière, de contraste en unité, de gothique à rocknroll, de chieuse à femme idéale, unicks est là et vous raconte sa vie et ses futilités...

Recherche

Unicks et ses copines

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez unicks sur Hellocoton

morue.gif

Texte Libre

stats for wordpress

Texte Libre